Lors de la communication financière de la Banque Nationale Agricole (BNA), organisée hier, son directeur général Habib Belhadj Gouider a annoncé que la banque a honoré son plan de transformation pour les deux premières années avec des données quantitatives et un aspect qualitatif déterminants ainsi que des chiffres significatifs.

M. Gouider a affirmé qu’entre 2015 et 2017, le résultat d’exploitation de la banque a atteint 234 millions de dinars en 2017, contre 26 millions de dinars en 2015. Tandis que le résultat net s’est envolé de 25 à 199 millions de dinars. Sachant que la contribution de la cession des actions SFBT aux résultats a été quasiment stable durant les trois derniers exercices.

De ce fait, le résultat de l’activité récurrente (compte non tenu de la cession des actions SFBT) est passé de -69 millions de dinars en 2015 à 103 millions en 2017.  Et le résultat de l’activité non récurrente est passé de 94 à 96 millions de dinars.

Ainsi, le Produit Net Bancaire (PNB) a enregistré une nette amélioration sur ladite période passant de 335 millions de dinars en 2015 à 444 millions en 2017 bien que la marge sur commissions se soit améliorée de 54 à 84 millions de dinars et la marge d’intérêts ait atteint 262 millions de dinars contre 221 millions de dinars.

Quant aux produits d’exploitation bancaire, le DG a précisé qu’ils ont affiché 8013 millions de dinars contre 620 millions de dinars.

La BNA a, en fait, vu son ratio de liquidité passer de 47,32% en 2015 à 107,5% en  2017 contre un ratio réglementaire de 80% par rapport à 60% en 2015. Pour le ratio de solvabilité, il est passé de 10,07% à 12,40% pour un ratio réglementaire de 10%, tandis que le ratio Tier One est passé de 7,04% à 7,99% pour un ratio réglementaire de 7%.

En ce qui concerne l’encours des dépôts de la clientèle, il  s’est établi à 7,633 milliards de dinars en 2017 contre 6,247 milliards de dinars en 2015. L’encours des crédits à la clientèle est passé, quant à lui, de 6,819 milliards de dinars à 8,726 milliards de dinars.

Par ailleurs, le taux de créances classées a affiché une baisse, passant de 24,76% en 2015 à 18,36% avec un taux de couverture de 52,83%. Sur la même lancée, le coefficient d’exploitation est passé de 56,6% à 49,7%.

Les capitaux propres de la BNA ont atteint 976 millions de dinars en 2017 contre 636 millions de dinars en 2015.

S’agissant de la capitalisation boursière du titre BNA, M. Belhadj Gouider a indiqué qu’elle a affiché une croissance de 29%, passant de 291 millions de dinars en 2016 à 374 millions de dinars à fin 2017 et 464 MD au 24 avril 2018 (+24% par rapport à 2017).

Habib Belhadj Gouider, DG de la BNA

Réalisations au premier trimestre 2018

Revenant sur les réalisations du premier trimestre 2018, Habib Belhadj Gouider a déclaré que la BNA a enregistré un PNB de 114 millions de dinars contre 90 millions de dinars durant la même période de l’année précédente.

L’encours des crédits a atteint  8,948 milliards de dinars au 31 mars 2018 contre 7, 731 milliards de dinars une année auparavant. Tandis que l’encours des dépôts a enregistré 7, 562 milliards de dinars contre 6, 683 milliards de dinars.

Pour le produit d’exploitation bancaire, il est passé de 173 à 227 millions de dinars au premier trimestre 2018.

Projets et engagements

Le directeur général de la BNA a mis l’accent sur le volet transformation au sein de la banque. Il s’agit de l’adoption d’une nouvelle organisation par la création de pôles d’activité par marché, et ce, pour accompagner le déploiement de la nouvelle stratégie de la banque.

Dans le cadre de la réorganisation des agences et la création de nouveaux métiers, la BNA envisage, selon ses propos, de développer de nouvelles capacités pour gérer au mieux la relation client à travers la création de nouveaux métiers de chargés clientèle par marché et de guichetiers payeurs spécialisés.

Pour développer l’activité monétique, M. Belhadj Gouider a estimé que la banque opte pour une refonte totale de l’activité via la mise en place d’une solution intégrée Back Office et Front Office monétique ainsi que le lancement d’une nouvelle offre de cartes classiques PREMIUM et de cartes prépayées.

Cette démarche sera accompagnée du renouvellement du parc GAB avec l’acquisition de 87 nouveaux GAB et le renouvellement du parc TPE avec l’acquisition et l’installation de 1.000 nouveaux TPE.

Dans le but de moderniser et développer le réseau d’agences, la banque compte créer trois espaces de libre service à Tunis, Sousse et Bizerte et ouvrir cinq nouvelles agences en 2018 à Kasserine, Jendouba, Zarzis, Tunis et à Monastir. S’ajoute à cela les 17 projets d’aménagement et de modernisation des agences conformément à la nouvelle charte architecturale.

Afin de s’engager dans la course au digital, la BNA envisage la mise en place de plusieurs solutions, à savoir « Cash Management Retail », « Cash Management Retail », « Mobile Payment » et « Mobile Banking ».

 

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook