Les changements climatiques feraient perdre à la Tunisie 36 mille emplois à l’horizon 2050 

Dans une déclaration accordée aux médias, en marge d’un événement qui porte sur la planification et la résilience côtière,  le ministre de l’Environnement et des collectivités locales, Riadh Mouakher, a indiqué  que les emplois à risque suite aux changements climatiques concernent les secteurs de l’agriculture et du tourisme.

Il  a fait savoir que si rien n’est fait d’ici 2050, les changements climatiques induiront le niveau des mers à augmenter entre 30 et 50 cm.  Des répercussions négatives se répercuteront sur les activités économiques et sur la société dans son ensemble, a-t-il considéré.

De plus, le ministre a indiqué que plus de 16 mille hectares de terrains agricoles sont à risque suite à cette situation. De même, les hôtels en bord de mer seront menacés. A cet égard,  il a fait savoir que 30 mille lits seront perdus à cause  de l’érosion des côtes et ses conséquences sur les plages, les infrastructures hôtelières, portuaires et littorales. En chiffres :  les dégâts s’élèveraient  à deux milliards de dollars. Le ministre a indiqué que ces pertes représentent 0,5% du PIB actuel.

 

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook