La nouvelle vient de tomber, le ferry “Carthage” n’est pas parti comme prévu à 16h de Marseille aujourd’hui 10 octobe en direction de Tunis car il a été saisi par l’armateur Grec du porte conteneur CSL Virginia. Il avait à son bord entre 400 à 500 passagers.

Suite à la collision en mer qui a eu lieu dimanche matin, l’armateur Grec  Cyprus sea-lines (CSL)  a obtenu dans la journée de ce 10 octobre la saisie conservatoire à Marseille du ferry  “Carthage” appartenant à la CTN. De cette manière, l’armateur du porte conteneur CSL Virginia obtient rapidement  une lettre de garantie du P&I Club de la CTN . Ne pouvant saisir l’Ulysse, il parvient à bloquer un autre navire de la CTN le “Carthage”. 

Aujourd’hui, les autorités françaises en accord avec la CTN étudient encore la meilleure façon de désincarcérer les deux navires en collision.

L’enquête est encore en cours sous l’autorité du procureur de la République de Marseille. Mais comme la collision a eu lieu dans les eaux internationales c’est à la Tunisie et à Chypre de mener l’enquête et de déterminer les principales causes de cet accident.

Certaines informations démontrent que le roulier tunisien l’ Ulysse naviguait à 19 noeuds juste avant la colllision.

Enfin, si le porte conteneur avait le droit de mouiller dans cette zone. Toutefois, l’association française de protection de l’environnent Robin des Bois avait dénoncé “ce stationnement gratuit et dangereux pour une période indéterminée en haute mer ” .

 

 

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook