Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, jeudi 11 octobre, un prêt de 75 millions d’euros ainsi qu’un don de 1 million d’euros.

Ce montant global de 76 millions d’euros servira à financer la première phase du programme d’assainissement des petites communes de moins de 10 000 habitants en Tunisie.

L’objectif étant d’améliorer le service d’assainissement au profit de 33 petites communes réparties sur 19 gouvernorats. Cela participera aussi à la réduction de l’incidence des maladies d’origine hydrique dans les agglomérations couvertes.

Le programme participe de la pérennisation de la gestion des systèmes d’assainissement à travers le renforcement des capacités de l’Office national de l’assainissement (ONAS) et des communes.

Cette opération va permettre d’améliorer considérablement la qualité de vie de près de deux-cent mille habitants répartis dans une vingtaine de gouvernorats”, s’est réjoui Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque pour l’Afrique du Nord.

Et d’ajouter : “’Linvestissement dans de nouveaux systèmes d’assainissement profitant à une trentaine de petites communes favorisera un développement régional inclusif et créateur d’opportunités d’emploi pour les jeunes, en particulier pour les femmes“.

Notons que le Conseil d’administration de la Banque avait approuvé, en juin 2017, le Document de stratégie pays pour la période 2017-2021, qui expose le contexte et le cadre stratégique de l’action de la Banque en Tunisie.

Ainsi, les interventions de l’institution s’articulent autour de deux piliers, à savoir le renforcement de l’industrie et le développement des chaînes de valeur, ainsi que l’amélioration de la qualité de vie dans les gouvernorats prioritaires.

 

 

 

Par

Publié le 12/10/2018 à 08:30

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook