plan d'investissement extérieur de l'union européenne - l'économiste maghrébin

La délégation de l’Union européenne à Tunis a tenu une journée d’ information qui porte sur le plan d’investissement extérieur de l’Union européenne. Il ressort de ce plan que la Tunisie pourrait bel et bien en profiter afin de booster son économie. Retour sur un outil de financement qui pourrait avoir une valeur ajoutée pour l’économie  tunisienne.

Présenté par Michael Köhler, directeur en charge de la politique européenne de voisinage à la Commission européenne, le plan d’investissement est un instrument de financement mis en place par l’Union européenne dont l’objectif est de stimuler l’investissement en Afrique subsaharienne.

Le plan est doté d’une enveloppe de subvention de 4,1 milliard d’euros. D’après Michael Köhler, il est prévu grâce à cette somme, de générer 45 milliards d’euros d’investissements dans les pays partenaires entre 2017 et 2020. Notons, par ailleurs, que le Plan cible le secteur public et privé.

L’intervenant a indiqué que le plan a plusieurs spécificités. En effet, il dispose d’un mécanisme de réduction des risques pour encourager les investissements en Afrique et dans le voisinage. Par ailleurs, il dispose d’une garantie pour faciliter l’accès au crédit et permettra un partage des risques. Dans le même contexte, l’intervenant a affirmé que ce Plan a un effet de levier pour des financement additionnels, en particulier du secteur privé. De même, il fournit de l’assistance technique au profit des institutions financières et des opérateurs économiques qui demandent à en bénéficier.

À noter que les secteurs visés par le Plan sont :
– Financement des PME
– Agriculture, entrepreneurs ruraux et agro-industrie
– Energies renouvelables et connectivité
– Villes durable
– Numérisation pour le développement.

L’intervenant  a affirmé que le secteur privé peut bénéficier de ce fonds à travers des institutions financières appuyées par l’Union européenne qui fournit des garanties aux bénéficiaires finaux. De même, il est possible d’insérer les propositions sur le site web du Plan.

De son côté le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari a affirmé que ce plan s’inscrit dans le cadre d’un partenariat privilégié entre la Tunisie et l’Union européenne qui a soutenu la transition démocratique en Tunisie. Le ministre a indiqué par ailleurs que le plan facilitera l’accès au financement pour tout investisseur si le climat d’affaires en Tunisie s’y prête, a affirmé le ministre.

Il est à noter que plusieurs institutions financières internationale ont participé à ce fonds à l’instar de la Banque Allemande de Développement, la Banque européenne pour
l’investissement (BEI), l’Agence française de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et la Banque africaine pour le développement (BAD).

 

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook